Le saviez-vous ? le cerveau de nos enfants est très fragile et malléable surtout durant la grossesse et les deux premières années de sa vie, et il va continuer à se développer tout l’enfance, et même jusqu’à l’adolescence.

Le cerveau va passer de 400g de poids à 1kg à partir de la naissance jusqu’à 1 an. Puis une autre pousser important à l’adolescence.

Cela confirme que durant toute cette période tous ce que l’enfant va vivre, va l’impacter au niveau du cerveau, en profondeur et toute les relations vont modifier les molécules cérébrales (neurones, et les connexions entres elles.

D’après des recherches scientifiques ( il a été dit que Spinoza est un des premiers à nous en parler)

Favoriser un environnement affectueux et positif est bon pour le développement optimal du cerveau de l’enfant.

Il est reconnu qu’aujourd’hui le cerveau de l’enfant va être impacter par les relations au sein de son entourag

Le cerveau entre 6 semaines à 8 ans) lorsque les deux parents sont emphatique le cerveau va développer et toute la substance grise du cerveau va se développer aussi grâce à l’empathie   le cortex pré frontral) qui nous permette d’être pleinement HUMAIN !

A ne pas confondre avec le laxisme ! la parentalité positive n’a rien à voir avec l’empathie, il n’y a qu’a regarder la définition de l’empathie dans le LAROUSSE.

L’enfant pour bien grandir à besoin d’un cadre et des règles, tout comme l’adulte à besoin d’un cadre et de vivre avec des règles, transmission de valeurs qui vont régir sa vie et celles de sa famille.

Et tout cela est possible son humilier l’enfant ! ni l’adulte d’ailleurs

Voyons maintenant les conséquences du stress ou de l’humiliation sur le cerveau d’un enfant :

La première chose est de reconnaitre que nos enfants naissent ALTRUISTES et EMPHATIQUES ! fait inquiétants c’est qu’il à été démontrés à l’échelle mondiale qu’ils subissent pour 95 % d’entre eux, des humiliations verbales ou physiques, dès petits, durant leur première année de vie.

Certaines expressions utiliser couramment et devenus banales à notre époque sont en réalité des catalyseur.

Face à certaines expressions l’enfant ne fait pas encore la différence, et ne gère pas ses émotions

Les exemples d’expressions tu es nul, ton devoir et mal écrit, tu n’arriveras à rien et nombreux sont les expressions de ce genre de nos jours ect…c’est l’hypocampe qui va être abimé.

L’excès de cortisol va abimer les neurones, abimés l’expression de certains, gênes, les circuits neuronaux avec des conséquences et un impact direct sur les apprentissages !

Il est bon de rappeler que cette glande permet de mémoriser et d’apprendre.

Il y a beaucoup de choses à dire mais restons focus sur les essentiels, en temps que parents apprendre à comprendre les émotions de nos enfants est la clé.

Savoir faire la différence entre des pleurs de faim, de colère, d’anxiété, de douleurs, de caprices de colères.

Le cortex préfrontal permet de prendre du recul et d’analyser les situations (analytiques) hors chez l’enfant entre 6/7 ans celui-ci n’est pas encore mature. Donc les enfants prennent les émotions de manière brutal, directe et sans filtre.

Par ex en cas de colère, ou de tristesse se sont de gros états de tristesses ou de colères, et ils ne savent pas canaliser ceux qui leur arrivent.

Une solution simple c’est l’empathie, qui permet de faire maturer leur cerveau (pré-frontal) et cela est confirmer par de nombreux chercheurs, mon conseil aider votre enfant à exprimer ses émotions, et avoir recours à la réflexologie durant la grossesse en prévention est un atout non négligeable elle aide à réduire le stress plus d’informations en cliquant ici.

Cela commence dès la naissance, en développement le lien d’attachement durant mes accompagnements, plus d’informations sur la réflexologie périnatale ici je vous en parle régulièrement (cet hormone l’ocytocine) entre autres qui vous aide durant votre accouchement (*les contractions ). Il faut savoir et en temps que maman moi aussi de deux enfants que vous avez la possibilité de décoder via le visage de votre chérubin certaines expressions car celui-ci communique à partir de son visage et de ses yeux

Il est important d’être sensibiliser en temps que parents à la question des émotions,afin d’éviter les troubles chez l’enfant car cela participe aussi à la construction de son identité.

Nous en parlerons ensemble durant votre accompagnement périnatal, afin de vous permettre de poursuivre sereinement votre parentalité.

Du coté scientifique nous avons DAMASIO (fin du 20e s) qui le premier à mit en lumière le fait que les émotions chez l’enfant et qu’il est très important de les comprendre (qui permet à l’amygdale du cerveau de se calmer en exprimant nos émotions.) les bénéfices sont de  mieux apprendre et entreprendre.

Sans cela, notre vie n’a plus de sens éthique et moral.

Il a été dit selon *Spinoza( philosophe) nous à informer mais son n’avis n’a pas été pris en compte

RDV Cabinet & Visio - Crenolib.fr
error: Contenu protéger !!